Accompagner les enfants et leurs parents

Solliciter une consultation, un travail thérapeutique pour un enfant, quelque soit le ou les symptômes qui interpelle(nt), implique de fait ses parents, de par les questionnements qui en résultent et le repositionnement auquel il(s) invite(nt). Offrir à son enfant cet espace d’expression est une invitation à se questionner également.

Une famille, inscrite dans un arbre généalogique (ou plusieurs si elle est “recomposée”), est un système interdynamique, en mouvement perpétuel où les vivants et les morts sont reliés de manière subtile. Transformer ou repenser certains aspects de ce système peut influencer  son ensemble.

Verbaliser, exprimer son ressenti dans un lieu neutre, c’est aussi tenter de l’entendre d’une autre manière ; les besoins et les demandes des uns et des autres étant parfois différents. Si dans le cadre d’un travail thérapeutique on tente de faire “un pas de côté”, il s’agit aussi d’accepter que cela bouge à un autre endroit que là on l’espérait, du moins que cela prenne un autre chemin.

Au terme d’une première rencontre avec l’enfant et ses parents, chacun, l’enfant ou l’adolescent en premier lieu, exprime son choix quant à la mise en place d’une prise en charge individuelle. On décide alors des modalités de rencontre en terme de fréquence et d’organisation pratique.

Il est important qu’au début du travail thérapeutique, chaque parent puisse faire part (en présentiel ou par téléphone) de son regard et de son ressenti sur la situation du moment avec son enfant. Parler du contexte de venue au monde de l’enfant est également indispensable.

Selon son âge, la situation et sa demande, il est tout à fait possible d’accueillir directement  le jeune patient, notamment lorsqu’il est adolescent, et de solliciter les parents dans un second temps.

Ma pratique en art-thérapie est également un atout auprès des plus jeunes comme des adolescents, qui s’ils les acceptent, sont très réceptifs à ces techniques non verbales.

 

1h de consultation : 46 €

Quelques références bibliographiques :

  • Dr Elaine ARON, “Mon enfant est hautement sensible : de la naissance à l’adolescence, aidons nos enfants à faire de leur sensibilité une force!”
  • Pr Patrick BEN SOUSSAN, Isabelle GRAVILLON, “L’enfant face à la mort d’un proche. En parler, l’écouter,le soutenir.”, (Albin Michel),
  • Agnès DUTHEIL, « La psychologie positive avec les enfants» (Ed. Eyrolles)
  • Bruno HOURST et Albane de BEAUREPAIRE, “Eveiller les intelligences multiples de son enfant : de la naissance à l’entrée en CP”(Ed. Hatier).
  • Marie-Claude MAISONNEUVE : « Maman, Papa, j’y arrive pas ! »,
  • Valérie MARCHAND, “Happy méditation. Une année d’exercices et de jeux de pleine conscience avec les enfants.” (Marabout),
  • Sophie MARINOPOULOS, “Un virus à deux têtes“, “Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comment il va”, etc…
  • Gabrielle SEBIRE et Cécile STANILEWICZ, “Avec lui, c’est compliqué ! Vivre avec un enfant précoce, l’aider à grandir et à réussir” (Eyrolles),
  • Le film de Nathalie BROCHARD : “Enfants hypersensibles. Un présent pour l’avenir” (Lien : https://youtu.be/WysizdBvYQ4)